Chronique
 Roman  Contemporain   Drame   Adolescents 
C'est un jour comme un autre pour Jersey. Sa mère et sa fantasque petite soeur Marine partent pour le cours de danse. Encore à elle la corvée de préparer le dîner, étendre le linge. Et le temps est abominable, peut-être même une tornade à l'horizon. Mais Jersey n'a pas peur, elle connaît ça les tornades, elle en a déjà vu. Pour l'instant, elle savoure le calme : cette casse-pieds de Marine n'est pas là, sa mère ne peut lui faire aucun reproche. Quand tout bascule en quelques secondes : une tornade d'une violence exceptionnelle dévaste tout sur son passage, les maisons, les arbres, les routes, les gens. Réfugiée au sous-sol, Jersey est indemne à part des blessures légères. Dehors c'est une vision de cauchemar, des voisins blessés et traumatisés errent dans la rue jonchée de gravats et de débris. Et aucun appel ne passe, Jersey a beau appeler et appeler encore sur le portable de sa mère, impossible de la joindre...
, 01-04-2015 281 pages / 14.9 €

Dans quelques jours sortira Tornade de Jennifer Brown, un roman que j’ai eu la chance de lire en février en avant première grâce à mon nouveau travail. Vous devez vous en souvenir puisque Tornade m’a dévastée. Il est enfin temps de mettre des mots sur les raisons de ce coup de foudre. 

Jersey vit avec sa mère, sa petite sœur Marine et son beau-père dans le calme et la bonne humeur. Lorsque tout commence, Jersey est enfin seule chez elle, son beau-père est au travail et sa mère a emmené Marine à son cours de danse. L’adolescente est heureuse de n’avoir personne pour l’embêter, d’autant plus que sa petite sœur est un vrai pot de colle hyperactif. 
Lorsque la jeune fille se rend compte qu’une terrible tempête pointe le bout de son nez, elle n’a pas peur une seconde : les tempêtes ça la connaît, elle vit avec depuis toute petite dans le Midwest, une région des Etats-Unis souvent touchée par les caprices de la météo. Mais ce qui arrive sur sa maison, sur sa ville et sur sa vie, ce n’est pas qu’une simple tempête ; c’est une Tornade prête à tout détruire sur son passage.

Comment commencer… Tornade est un de ces romans qui dès le début vous prend aux tripes, vous donne des sueurs froides et les larmes aux yeux, ce genre de livres dont on ne ressort pas indemne parce qu’il vous touche en plein cœur.

Jersey m’a profondément touchée dès le début, la suite de son histoire, dont je ne vous dirai rien m’a ébranlée. La jeune fille tente de se sortir de cette situation inextinguible avec une grande force de caractère mais quand la vie décide d’être une garce, elle l’est jusqu’au bout.

Je crois que le mieux est avant tout de lire Tornade sans trop savoir ce qui va se passer, on découvre petit à petit, on vit des chocs mais aussi des moments de joies. Je vous conseille donc fortement de vous abstenir de lire les résumés goodreads, Amazon and co. Celui que j’ai mis correspond au résumé Wiz et il est parfait.

Jennifer Brown questionne les thèmes de la perte mais surtout de la famille et de l’amour. Qu’est-ce qu’une famille ? On se rend compte que les liens du sang ne suffisent pas toujours et le périple de Jersey pour trouver sa place quelque part est d’autant plus touchant. Quand on n’a presque plus de noyau familial : vers qui doit-on se tourner ?

Le deuil est également très présent et l’auteur le met en exergue d’une façon touchante qui m’a souvent donné envie de pleurer car je me suis énormément identifiée à Jersey qui est une adolescente si normale, sans prétentions…

La force du roman est donc dans la profondeur des personnages, qu’ils soient adorables ou à vomir, ils ont tous une âme, un petit quelque chose qui ne laisse pas indifférent. Mais il y a aussi, dans l’écriture, un petit je ne sais quoi qui vous accroche et ne vous lâche que quand vous tournez les dernières pages, quelques larmes aux coins des yeux. Pour être honnête avec vous j’ai pleuré trois fois durant ma lecture, ce qui fait beaucoup pour un roman de 280 pages, surtout que je ne pleure pas facilement. Mais Tornade m’a profondément émue et j’ai mis des jours à m’en remettre.

I realized that the worst part of someone you love dying suddenly isn’t the saying good-bye part. It’s the part where you hope you said and did enough good stuff to make up for the bad stuff. It’s the part where there are no second chances, no going back, no more opportunities to tell them how you feel about them.

En Bref :Tornade vous fait questionner vos priorités de vie, et est un coup de poing dans le ventre. Je n’avais rien lu de Jennifer Brown jusqu’ici et ça m’a donné envie de découvrir ses autres romans. Son écriture est belle, touchante, juste et elle parvient en quelques phrases à vous chambouler. Tornade m’a retournée, dévastée, il m’a fait passer par tous les stades : l’espoir, le déni, la colère, la peur, la tristesse profonde…
Ce roman est un véritable page turner, non pas parce qu’il possède un rythme effrénée mais parce qu’on veut savoir comment Jersey va s’en sortir, comment elle va se relever et surmonter.
Lisez Tornade, vous ne serez pas déçus, mais préparez votre boîte de mouchoirs ça sera plus sûr !
Coup de coeur Coup de coeur
©Chronique écrite par , le 29-03-2015

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Tornade"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
totorosreviews

je n'ai pas accroché à la direction prise par le roman, je m'attendais franchement à autre chose… déception pour ma part! 🙁

L

je n'avais pas osé lire Hate list, de peur que ce soit trop sombre et sans nuance… Et j'ai lu Tornade, et je regrette tellement de ne pas avoir lu hate list. J'ai rarement lu un livre si prenant, si plein de subtilité et de justesse. Un gros coup de coeur pour moi aussi!

eloely

TU me donne envie de me le prendre pour le week end !

Léna Bubi

Holala… Je ne peux pas passer à coté de ce roman avec un avis pareil *-* 🙂

Livre squement

Oh la jolie chronique ! On en a déjà parlé mais cette fin quoi… <3

wpDiscuz