Chronique
Un truc truc comme un biscuit craquant
 Roman  Contemporain   Adolescents 
J'ai 15 ans, 11 rendez-vous avec ma psy et 4 grenouilles en céramique.
Tel est le désespérant constat que Ruby fait de sa vie.
Sans compter qu'en 10 jours, elle a rompu avec son petit copain, s'est gravement disputée avec sa meilleure amie, a bu sa première bière (beurk), a été prise sur le fait par sa mère (aïe!) et a subi une attaque de panique colossale.
Mais Ruby a des réserves d'intelligence (et de mauvaise foi). Elle est surtout persuadée que l'existence est une aventure à haut risque totalement réjouissante, un vêtement tout doux mais qui gratte un peu...
Oui, mille fois oui, la vie selon Ruby, c'est finalement un truc truc comme un biscuit craquant !
, 31-05-2017 512 pages / 17.9 €

Ruby a 15 ans et sa vie tranquille vient de basculer du tout au tout : Jackson, son petit ami, l’a quittée pour sortir avec Kim, sa meilleure amie, créant une dispute entre Ruby et ses copines.
Depuis, l’adolescente a expérimenté ses premières crises d’angoisse et vu sa vie empirer jusqu’à avoir collé sur elle le statut de lépreuse. Emmenée chez une psy par ses parents, la jeune fille doit faire le point sur elle-même et tout commence par une liste de tous les garçons qui ont compté pour elle.

Un truc truc comme un biscuit craquant est la réédition combinée des deux premiers volumes d’une série déjà paru chez Casterman sous le titre Le Journal de Ruby Oliver. Curieuse de découvrir la plume d’E. Lockhart, j’ai plongé avec intérêt dans ce roman 100% girly.

Ruby nous fait donc suivre son quotidien et sa psychanalyse avec un certain humour sur la situation. Au début, on ne parvient pourtant pas vraiment à l’apprécier à cause de son étrange fixation sur les garçons et le tripotage. Elle représente cependant bien cette recherche de l’amour propre à l’âge adolescent. La deuxième partie du roman (qui correspond au tome 2 en VO) m’a réconciliée avec la jeune fille qui évolue considérablement de chapitre en chapitre.

À travers cette liste de garçons, Ruby apprend donc un certain nombre de choses sur elle-même et voir les erreurs des autres ainsi que celles qu’elle a aussi put commettre. Bien qu’étant l’héroïne et la narratrice de l’histoire, Ruby est imparfaite et comprend que les situations ne sont pas toujours noires ou blanches et qu’elle est parfois responsable de certaines choses.

Portrait de l’adolescence, Un truc truc comme un biscuit craquant nous offre la dure réalité du lycée et des relations sociales à cet âge. Ruby se voit tout à tour entourée d’amies et aimée puis rejetée par tous, suite à une suite d’évènements en lien avec Jackson, son ex petit copain. Elle nous propose sa version de l’histoire et revient sur tout ce qui a fait cette catastrophe. Le rejet qu’elle subit aurait pu la rendre dépressive, mais Ruby se bat, se cache derrière une façade pleine de dérision et se raccroche aux quelques personnes qui ne font pas d’elle une paria.

Le tout est crédible, E. Lockhart parvient habilement à ne pas trop tomber dans les clichés bien rôdés du genre. Ce roman est finalement frais et amusant, malgré un début un peu long et fastidieux. Je suis enjouée à l’idée de connaître la suite des aventures de cette adolescente haute en couleur.

En Bref :Un truc truc comme un biscuit craquant est un roman drôle et rafraîchissant qui offre un portrait réaliste de l’adolescence à travers l’introspection de Ruby. Cette dernière s’avère d’ailleurs lumineuse et attachante malgré les problèmes qu’elle travers et on ne peut que l’apprécier au fil des pages.
4 / 5 4 / 5

Lu en lecture commune avec Pluie de Mots.

©Chronique écrite par , le 08-06-2017

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz