Chronique
Widdershins, Tome 2 : Le pacte du mensonge
 Roman  Fantasy   Adolescents 
Widdershins est devenue une légende parmi les siens. La voleuse sans peur, aux capacités physiques presque surnaturelles, est désormais la tête brûlée de la guilde des Dénicheurs et – sans le moindre doute – la plus audacieuse de tous. 
Mais beaucoup la blâment pour les étranges événements qui ont secoué la cité et une ombre descend, toujours plus menaçante, sur Davillon : le nouvel évêque de la ville manigance, un mystérieux noble semble suivre Widdershins partout où elle va, et une créature à glacer le sang hante les rues la nuit…
Toujours accompagnée d’Olgun, le dieu espiègle qui met tout son pouvoir à son service, la jeune aristocrate devenue voleuse va devoir affronter la menace qui plane sur la cité, sans tomber entre les griffes de la Garde de Davillon, où elle a pourtant quelques alliés inattendus.
, 06-11-2014 406 pages / 15 €

// ATTENTION SPOILER – la chronique peut spoiler des éléments du tome 1 //

Après un très bon premier tome, j’étais assez impatiente de retrouver Widdershins, l’héroïne caustique du roman d’Ari Marmell.

On retrouve donc notre jolie voleuse, qui n’hésite pas à devenir une aristocrate lors de soirée mondaine pour commettre quelques larcins. Cette fois-ci, la jeune femme va se confronter à une créature de l’ombre qui se délecte de la vie des gens.
Aidée de son Dieu personnel : Olgun, et d’une pléïade d’amis comme Julien, le capitaine de la garde ou Renard, un membre de la guilde des voleurs, Widdershins va devoir traquer cette chose dès lors que la jeune femme sera accusée de meurtre à sa place.
Mais ce dangereux antagoniste n’est pas le seul à vouloir du mal à Widdershins ; un homme semble avoir des griefs contre elle et la suit dans les rues de Davillon…

Je dois bien dire que j’ai été à nouveau charmée par l’univers d’Ari Marmell. On est donc dans un monde de fantasy dont les bases ont été bien posées et qui s’ouvre un petit peu plus à notre perception. On continue à découvrir le panthéon contenant 147 Dieux différents, mais on plonge aussi dans les légendes… Quant à la relation avec l’Église, elle m’a paru bien plus clair et son rôle dans l’histoire ne sera pas moindre !

C’est avec une certaine joie qu’on retrouve des personnages découverts dans le premier volet : Julien, Renard ou Robin. J’ai vraiment apprécié la façon dont ils évoluent et l’intensité de la relation qui se développe entre Julien et Widdershins, qu’on sentait déjà poindre lors de leurs premiers contacts, mais aussi l’amitié indéfectible que porte Renard à notre héroïne et l’admiration de Robin pour sa patronne voleuse.
En revanche, j’ai trouvé qu’Olgun perdait un peu de son intérêt. Si Widdershins fait encore appel à lui ; c’est souvent de façon un peu superficielle.
Quant à l’héroïne, je l’ai trouvée un peu moins drôle. Peut-être en raison du caractère beaucoup plus sombre et violent du récit, les notes d’humour m’y ont parfois parues déplacées. Cela ne m’a pas empêché de sourire à plusieurs reprises.

Question écriture, exit les changements de temporalités qui étaient très perturbants dans le premier tome. Cette fois-ci, on entre dans quelque chose de plus linéaire, ce qui permet de vraiment se plonger dans l’histoire que j’ai trouvé très prenante, légèrement flippante. Une traque au monstre est lancée et franchement, elle est très difficile à lâcher. Je me suis donc laissée prendre de bout en bout par le récit grâce à une écriture fluide et un rythme plutôt soutenu.
Enfin, Ari Marmell termine de façon inattendue et assez frustrante, ce qui donne sincèrement envie de savoir la suite qui est à paraître aux éditions Lumen.

En Bref :Un super second tome qui permet d'en découvrir plus sur l'univers introduit par l'auteur tout en nous embarquant dans une histoire prenante et haletante entre frissons d'horreur et émotions. Les relations entre les personnages sont aussi très sympathiques à voir évoluer et vous ne manquerez certainement pas d'avoir vos petites préférences ou quelques inimitiés.
En revanche j'ai moins retrouvé la relation entre Olgun et Widdershins qui m'avait beaucoup plu dans le premier tome. J'espère le trouver plus présent dans le troisième !
4 / 5 4 / 5
©Chronique écrite par , le 06-04-2015

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Ninouille en rêvesFlora Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Ninouille en rêves

Je veux cette série, elle a l'air tellement cool ! 😀 Comme beaucoup de romans de chez Lumen, visiblement.

Flora

C'est vrai qu'Olgun sert un peu de baguette magique dans ce tome, et sa relation avec Widdershins est moins creusé… J'ai bien aimé ce deuxième tome mais je l'ai trouvé un poil en-dessous du premier, personnellement, mais ça reste une très bonne série ! 🙂 Rah et puis cette fin… Lumen aime nous faire souffrir, décidément.