Chronique
Witch Song, Tome 2 : Witch Born
 Roman  Aventure   Fantasy   Adolescents 
Voilà deux mois que Senna se trouve au Refuge, entourée de ses consœurs, qu’elle est parvenue à délivrer de l’emprise de la Sorcière Noire. Mais la victoire leur aura coûté un prix terrifiant : les Gardiennes ont été contraintes de maudire le territoire de Tartennie et, à présent, Brusenna ressent nuit et jours la souffrance de la terre et de ses habitants.

C’est alors qu’une nuit, la jeune fille échappe de peur à une tentative d’enlèvement... Le Refuge, que tous croyaient impénétrable, n’est plus sûr ! Sans compter que, depuis sa rencontre avec les Créatrices, la jeune Apprentie manifeste d’étranges pouvoirs. Elle sent qu’une terrible menace pèse sur ses pairs. Malgré les dangers qui l’attendent, Senna quitte l’île en quête de réponses, soudes aux avertissements de Joshen, son Protecteur. Au risque de tout perdre, la jeune fille doit lever le voile sur le sombre passé des sorcières.
, 12-02-2015 539 pages / 15 €

// ATTENTION SPOILER – la chronique peut spoiler des éléments du tome 1 //

Après avoir sauvé les autres sorcières de l’emprise d’Espen et fui la Tartennie, Brusenna profite enfin du Refuge avec ses semblables même si elle éprouve quelques problèmes pour s’intégrer. Elle est également affectée par l’éloignement de Joshen qui n’a pas le droit de vivre dans ce repère magique puisque c’est un homme. Lorsque des étrangers pénètrent dans ce lieu très gardé et tentent d’enlever Senna, l’existence calme et paisible des sorcières s’effondre. Comment ces hommes ont-ils pu entrer dans le refuge pourtant inviolable ? Cette tentative d’enlèvement a-t-elle un lien avec la volonté de Senna de rompre la malédiction qui pèse sur la Tartennie ?

Je dois bien dire que je n’avais pas vraiment aimé Witch Song, le premier volet de cette duologie. Amber Argyle ne réussit pas vraiment ici à remonter le niveau, mais nous livre tout de même une lecture agréable, sans être mémorable.

Brusenna tout d’abord, est beaucoup moins énervante. Elle se pose moins de questions et ose s’affirmer quitte à s’opposer aux autres sorcières. La jeune femme a donc nettement gagné en maturité, ce qui la rend plus attachante. Je n’ai toutefois pas vraiment accroché avec elle, lui gardant une forme de rancune livresque de ce qu’elle m’a fait subir dans le premier tome…

Les autres personnages sont nombreux. C’est toute une communauté de sorcières qu’on doit découvrir en peu de temps. Chacun d’eux a une personnalité définie et c’est un peu déstabilisant.
Certains protagonistes parviennent tout de même à sortir du lot, notamment Reden, le chef des Protecteurs, ou encore Mistin, l’amie de Senna qui chante malheureusement comme une crécelle.

Les règles de vie de sorcières et les nouvelles choses qu’on apprend font tout autant perdre pied. Ce n’est pas facile de prendre ses marques et même si j’apprécie la magie qu’a mise au point Amber Argyle, basée sur la maîtrise de la nature, je dois dire que j’ai parfois eu un peu de mal à me passionner complètement pour l’univers.

Toutefois, je remarque le travail sur cette micro société qui possède des règles et des nuances. On découvre des strates entre les sorcières les plus douées et celles dont le chant n’est pas mélodieux ou suffisant pour réveiller Dame Nature. Cela témoigne d’une certaine profondeur dans l’univers d’Amber Argyle.
De même, l’intrigue est intéressante et possède un bon rythme qui alterne parfaitement entre moments calmes, révélations inattendues et action.
Cette cascade d’éléments permet aux pages de se tourner avec facilité. Le voyage de Senna est véritablement prenant sans pour autant parvenir à être haletant et ça restera le petit « oui,-mais » qui s’est ressenti finalement tout au long de ma lecture.

Une part de moi n’aura jamais réussi à pleinement accrocher à cette histoire malgré ses points positifs et son originalité. J’y ai trouvé un manque de profondeur, une fragilité dans l’intrigue et même si Senna évolue, c’est un personnage que je n’ai pas réussi à aimer…

En Bref :Meilleur que son prédécesseur au niveau de l’histoire, Witch Born est un roman agréable à lire qui ne parvient pourtant pas à marquer durablement. Malgré un bon rythme et des révélations surprenantes, ce roman manque parfois d’un peu de profondeur.
3 / 5 3 / 5
©Chronique écrite par , le 08-07-2016

Poster un Commentaire

avatar