Chronique
 Roman  Contemporain   Adolescents   Pré-ados 
Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire.
Né avec une malformation faciale, Auggie n'est jamais allé à l'école. A présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux, malgré tout ?
, 03-01-2013 410 pages / 17.9 €

Ce livre n’est pas réellement un livre. C’est une rencontre. Avec August Pullman, ses peurs, ses découvertes, ses déceptions. August , 10 ans, va faire son entrée au collège et faire face à la méchanceté des autres enfants. Bien qu’il sache déjà à quoi s’attendre, il prend le risque d’aller à l’école pour la première fois et découvrir cet univers qu’il n’a jamais pu fréquenter en raison de sa maladie génétique : une dysplasie oto-mandibulaire bilatérale qui le défigure à un point qu’on ne peut pas réellement imaginer puisque lui même ne se décrit pas vraiment et ne nous donne que de brefs aperçus.

Je trouve les personnages bien travaillés. J’ai tout de suite aimé August qui avec une grande maturité explique sa situation et observe le monde qui gravite autour de lui. Je l’ai trouvé adorable et aurait aimé pouvoir le secourir dans certaines situations. J’ai eu beaucoup de mal à l’imaginer physiquement parlant à part de grands yeux bleus et des cheveux bruns, mais je l’ai aimé pour ce qu’il est à l’intérieur de lui et c’est en grande partie ce que véhicule ce livre: ne jamais juger sur l’apparence. Les parents d’August sont aimant et tentent de toujours réagir au mieux, quand à sa soeur, malgré une période difficile qui commence aussi pour elle, elle reste présente. J’ai beaucoup aimé Jack, un des premiers et des rares amis d’August, qui a une réaction proche de ce que je trouve « normale » face à ce genre de cas (ni toute noire ni toute blanche). A mon avis la force de cette histoire réside en partie dans ces personnages tous aussi intéressants les uns que les autres (à part peut être Justin, le petit ami de Via…).

L’écriture de RJ Palacio est très belle et bien gérée. Le changement de personnages et de points de vue apporte une autre vision de certains évènements et j’ai aimé les découvrir sous plusieurs angles. Ca apporte une touche de vitalité à une histoire qui aurait pu être trop bouleversante sans un peu d’humour et de légèreté que chaque personnage apporte à sa manière.

Lors de la lecture je ne me suis jamais sentie mal à l’aise face au sujet du handicap. On comprend rapidement (si on ne le sait pas déjà) tout le mal que peuvent faire des paroles ou des regards. On voit rapidement que la méchanceté dont les enfants peuvent faire preuve sans s’en rendre compte se retrouve parfois très consciemment chez les adultes et c’est ce qui, finalement, est le plus triste dans cette histoire. Et puis on se pose des questions : comment réagirait t’on face à un enfant atteint d’une malformation faciale ? Et comment on se sentirait si on était atteint de cette malformation…

Pour finir, je dirais que j’ai vraiment été touchée par ce livre et par le personnage principal. Je m’y suis beaucoup attachée, malgré une première lecture en anglais qui m’a obligé parfois à chercher quelques mots dans le dictionnaire. J’aime le sentiment positif qui se dégage de cette histoire et le fait de pouvoir passer de la tristesse au rire en un claquement de doigts.

En Bref :Un livre que vous ne pouvez pas rater et que je conseille fortement ! Le thème peut paraître un peu dure mais il est traîté avec une véritable intelligence et l'humour d'Auggie ne pourra pas déplaire. Une belle leçon d'amour et de tolérance qui ne m'a pas laissé indifférente.
5 / 5 5 / 5
©Chronique écrite par , le 19-03-2013

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Wonder"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Marie

Un bon livre, effectivement 😉

Bouchon des Bois

Ce livre me tente énormément, il rejoindra très certainement ma PAL sous peu 😀

Marinette

Bon ben … après avoir lu ta chronique j'ai encore plus hâte de le commencer =D
J'espère que je me débrouillerai en anglais 😉

Anne-C

J'ai passé un merveilleux moment en compagnie de ce livre moi aussi !

Fraise

Comme je le disais hier (grrrr) :
On a exactement le même avis 🙂 D'habitude je me méfie de ce genre de sujets parce que ça verse trop facilement dans le sentimentalisme et les clichés. Wonder fait exception, il est très simple, sans effusions de sentimentalisme barbant, et ça fait plaisir. Ca m'a vraiment touchée 🙂

Fraise

Plus maintenant *o/*

wpDiscuz