Rendez-vous littéraire
31 
Focus sur… La dystopie
Focus sur… La dystopie 1 février 2016

Les focus traiteront de sujets liés aux livres et au monde littéraire avec un travail de réflexion et d'investigation.

Depuis quelques temps, je vois beaucoup de confusions sur les blogs entre science-fiction, dystopie, post-apocalyptique. J’ai envie de revenir un peu sur ce phénomène actuel pour vous expliquer ce qu’est la dystopie, comment vous pouvez éviter les erreurs de catégorisation qui ne sont pas toujours faciles à comprendre !

 La Dystopie : qu’est-ce que c’est ?

La genèse

Alors que la science-fiction prend son essor dès le XIXème siècle (notamment avec la sortie du roman La machine à explorer le temps en 1865 d’un certain Herbert George Wells), une idée claire prend forme : la société est vouée à l’autodestruction. Au XXème, la montée en puissance du fascisme en Italie et en Allemagne, du Marxisme en Russie, remet fortement en question les utopies dont on rêvait et nous amène aux réflexions les plus pessimistes. Tandis que la désillusion se met en place, on doute à propos des sociétés idéales qu’on espérait tant, c’est dans ce contexte que naît la dystopie.

couv59346607 Focus sur... La dystopieLes figures de proue de ce sous-genre de la science-fiction font leurs preuves dans le même temps. Alors que les guerres font rage, que les crises économiques ravagent des pays entiers, Aldous Huxley publie Le Meilleur des mondes (1932), George Orwell (1903 – 1950) publie 1984 ou encore Ray Bradbury (1920 – 2012) avec Farenheit 451 (1953). Ils vont tous, en développant différents univers, mettre en scène des sociétés soumises à une dictature et où tout est contrôlé grâce à différents moyens : science, espionnage, destruction des vestiges de notre civilisation.

Bien que parus au siècle dernier, ces œuvres n’en sont pas moins importantes et catégorisent parfaitement ce qu’est la contre-utopie.

D’ailleurs, et si l’on définissait la dystopie ?

Étymologiquement parlant, le terme français de dystopie vient de l’anglais dystopia. La racine du mot composé du grec « dys » (δυσ) signifiant une anomalie, une idée de difficulté, voir de mauvais état et « topos » (τόπος) signifiant lieu. On est donc dans un « mauvais lieu » et plus particulièrement, un lieu où l’utopie de Thomas More a pu être réalisée et a mal tourné.
(L’utopie de Thomas More est une représentation d’un « lieu idéal et sans défaut » [Wikipédia])

Jusque là ça va, vous suivez ?

 

couv24868859 Focus sur... La dystopieL’expression du courant dystopique se base sur trois règles fondamentales. Tout d’abord le besoin d’isolement spatial, voir temporel qui provoque une exclusion de l’autre. Dans La République de Platon, cette forme d’isolement se perçoit dans la micro-communauté très fermée sur elle-même ; chez Thomas More, l’utopie est une île qui ne subit pas les influences du monde extérieur. La temporalité a aussi une place particulière, dans la plupart des contre-utopies la relation au passé est annihilée ; on ne retrouve pas de traces du passé, ou très peu, et elles sont bien souvent interdites, mais l’idée de progrès est également supprimée. La plupart des sociétés contre- utopiques stagnent dans un état perpétuel.

La seconde règle dont nous avons parlé est le caractère collectif des récits utopiques et contre-utopiques. Si dans l’utopie la recherche du bonheur se fait à travers la communauté, dans la contre-utopie, cette dernière permet un contrôle presque total sur le citoyen. Ces deux règles se retrouvent donc dans les dystopies que nous avons pu citer, celles de George Orwell, Aldous Huxley et Ray Bradbury, mais aussi chez les figures contemporaines du roman contre-utopique.

À ces deux règles, on peut ajouter une dernière très importante dans les romans contemporains : la révolte. Tous les héros, à un moment donné, se révoltent contre le système en place et cristallisent une pensée souvent commune.

Si on résume…

Pour faire plus simple on peut dire que la dystopie répond à trois règles, obligatoire dans TOUS les romans. Si l’une de ces règles n’apparaît pas, c’est que vous n’avez pas à faire à un roman de ce sous-genre :

1 – Un système totalitaire en place dans une société futuriste (plus ou moins éloignée)
2 – Un cloisonnement presque total de la population (on retrouve souvent l’intérieur et l’extérieur dans ces romans).
3 – Un héros qui se rebelle contre le système en place
Et puisque je suis une rebelle, j’ajouterai un dernier point, pas toujours facile à différencier du reste :
4 – Une utopie qui dérive avec une critique de système, technologie, classes, etc.

YA-dystopian-fantasy-The-Hunger-Games-image2-1-500x225 Focus sur... La dystopie

Pourquoi confond-on souvent Dystopie et Post apocalyptique ?

Cette erreur est légion sur la blogosphère. La 5e Vague, La route, U4, Enclave… Ils sont nombreux ceux qui sont vite assimilés à la dystopie alors qu’ils n’en sont pas. J’admets que la différence n’est pas toujours facile à faire (personnellement, j’ai encore quelques doutes sur Enclave, n’ayant pas lu la suite je reste sur l’idée du post apocalyptique.)

Contrairement à la dystopie, le courant post apocalyptique ne met pas en scène une société idéale qui a mal tourné. Nous sommes bien dans le futur, mais ce dernier est ravagé, aucune société n’y est implantée et les héros tentent uniquement, pour la plupart, de survivre. Si les héros doivent souvent se battre contre différentes entités, ce n’est pas pour autant qu’on entre dans le totalitarisme.

couv29495211 Focus sur... La dystopieExemple type : La 5e Vague de Rick Yancey.

Cassie est dans un futur proche. La société telle qu’on la connaît a été annihilée. Oui, elle va se battre, mais non, elle ne se bat pas contre le totalitarisme, elle est encore moins cloisonnée par ce dernier et l’on ne retrouve aucune critique du système actuel.De même, sachez que Phobos de Victor Dixen, n’est pas plus une dystopie (même si il a souvent l’étiquette accolée), mais bien un simple roman de science-fiction.

Faire la différence entre ces deux sous-genres, parfois très proches et très liés, n’est globalement pas bien difficile, il suffit de vous poser quelques questions qui balaieront certainement vos doutes :

 

– Y a-t-il un système totalitaire dans une société reconstruite ? Attention, il faut que cette société soit reconstruite de A à Z.
– Cette société semble-t-elle viser la perfection (utopie) ?
– Est-on dans un futur certain de notre univers ?

Cette dernière question est aussi très importante, elle devrait même être la première à se poser puisqu’elle permet de faire la différence avec ces ouvrages qui tendent fortement vers la dystopie, mais sont finalement plus proches de la fantasy.

Exemple : Une Braise sous la cendre, Sabaa Tahir
Nos héros vivent dans une société totalitaire et tentent de se révolter. Pourtant à aucun moment, nous n’avons la certitude d’être dans un futur possible de notre société. Je n’y ai vu aucune critique de nos pratiques actuelles, je n’ai pas réussi à faire le lien. Pour moi, ce roman est donc de la fantasy.

Quel livre de dystopie lire ?

Les classiques

Toujours sympas et bons pour la culture générale

couv59346607 Focus sur... La dystopiecouv35163839 Focus sur... La dystopiecouv50997400 Focus sur... La dystopie

Les dystopies américaines à succès

couv60909898 Focus sur... La dystopiecouv41649466 Focus sur... La dystopiecouv24868859 Focus sur... La dystopie

Quelques dystopies françaises à découvrir

couv2059724 Focus sur... La dystopiecouv18257060 Focus sur... La dystopiecouv9028611 Focus sur... La dystopie

Mes chouchous

couv23241352 Focus sur... La dystopiecouv47730884 Focus sur... La dystopie15773045 Focus sur... La dystopiecouv73233627 Focus sur... La dystopie

Autre chose que des romans

couv10682814 Focus sur... La dystopiecouv58228678 Focus sur... La dystopie9782344008621-L Focus sur... La dystopie

J’aurai pu continuer longtemps avec des dizaines de titres, mais je pense que ce sont les essentiels. Je n’oublie évidemment pas Battle Royale mais je ne savais pas trop où le mettre étant donné que je ne l’ai pas lu…
En tout cas j’espère que cet article vous aura plu, et qu’il vous aidera à l’avenir pour savoir si votre lecture est une dystopie ou pas !

©Article écrit par , le

31
Poster un Commentaire

avatar
30 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
SaefielBenHashPhebusaBooks, what elselatetedansleslivres Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
BenHash
BenHash

Vraiment sympa ton focus!!
Ce serait génial d’en créer d’autres!

Phebusa

Je kiffe ton article (que j'ai déjà lu il y a quelques jours mais comme d'hab je suis discrète :p). Aujourd'hui, je me suis dit que j'allais te laisser une dédicace. Je suis comme ça…

Books, what else

Article très intéressant et qui comble parfaitement les petites zones d'ombres de la dystopie. Bravo pour le travail !

latetedansleslivres

Chouette article et super utile!!! Merci 🙂

Léna Bubi

Ton article est génial ! 🙂 Je suis un peu moins perdue parmi tous ces genres, sous-genres,… 😛 Merci♥