Rendez-vous littéraire
29 
Interview de Victor Dixen & Concours pour Animale et Jack Spark #Résultats
Interview de Victor Dixen & Concours pour Animale et Jack Spark #Résultats 25 novembre 2013

C’est avec une grande joie que je vous annonce l’ouverture d’un nouveau concours organisé grâce à l’auteur Victor Dixen et aux éditions Gallimard Jeunesse. Vous aurez la chance de pouvoir y gagner un exemplaire d’Animale, sorti le 22 aout dernier et deux exemplaires du premier tome du Cas Jack Spark.
Mais avant de découvrir les règles de ce concours je vous laisse passer un petit moment en la charmante compagnie de Victor Dixen qui a gentiment accepté de répondre à quelques questions. Je vous donne rendez vous à la suite de cette interview pour les modalités.

concours_VictorDixen-500x458 Interview de Victor Dixen & Concours pour Animale et Jack Spark #Résultats

L’interview


– Tout d’abord, merci d’avoir accepté cette interview.
Et merci à toi Saefiel de l’avoir organisée !
– Peux-tu te présenter pour mes lecteurs qui ne te connaitraient peut-être pas encore ?
 Eh bien voilà, je suis écrivain, j’ai publié 5 livres. Les 4 premiers constituent la tétralogie Le cas Jack Spark, et le 5ème  est Animale, La malédiction de Boucle d’Or. Leur point commun ? Tous ont été écrits la nuit !

I -Le métier

– Comment t’es venue la passion de l’écriture ?
 Avant d’avoir la passion d’écrire, j’ai eu celle de raconter des histoires. Depuis toujours, cela fait partie de ce que je suis. J’ai découvert que le roman était pour moi la forme idéale pour développer ces histoires, pour leur rendre toutes les couleurs qu’elles ont dans mon imagination.
– As tu des « trucs » pour écrire ?
 J’écris la nuit. C’est un rituel immuable : dès mon réveil – très tôt, bien avant le lever du soleil – je me mets à ma table de travail et je me lance. Les mots viennent tous seuls, comme s’ils avaient mûri pendant la journée. Ensuite il y a beaucoup de relecture et de réécriture, bien sûr.
– Je sais que tu es un animal nocturne, pourquoi cette affection pour la nuit ? Qu’est ce qu’elle t’inspire ?
 Je dors très peu depuis l’enfance, du coup j’ai une relation particulière à la nuit. J’apprécie son calme, son silence, ses potentialités infinies. La nuit donne chair et âme aux histoires : lorsque le monde dort, tout semble possible.

II – Les Livres, tes romans et toi

– Es tu un grand lecteur ? Peux tu citer tes romans favoris et nous expliquer ce qu’ils ont pu t’apporter ?
 J’ai toujours beaucoup lu, parce que j’ai toujours eu faim d’histoires. Citer mes romans favoris est un exercice que l’on me demande parfois mais qui est très difficile pour moi, car il y a tant de livres que j’aime ! Récemment, j’ai tout de même dressé une liste de 6 livres à la demande de Fred Ricou d’Actualitté / Les Histoires sans fin, qui me suit depuis mes débuts. J’ai essayé d’être le plus exhaustif possible. Les lecteurs peuvent consulter cette sélection ici : http://jeunesse.actualitte.com/personnalites/le-top-5-de-victor-dixen-638.htm
– Lorsque tu as écris tes romans comment as tu construis l’histoire ? Connais tu déjà la trame où te vient-elle au fur et à mesure ?
 Je trace d’abord les grandes lignes de mon histoire, comme une esquisse au crayon noir. Les couleurs, la matière viennent au cours de la rédaction… et il arrive fréquemment que je déborde des lignes, l’écriture m’emmenant dans des régions que je n’avais pas imaginées au départ.
– As tu d’autres passions que l’écriture et la lecture ?
 J’ai fait beaucoup d’équitation étant jeune, c’était une véritable passion. Monter à cheval, ce n’est pas seulement un sport : c’est un rapport unique à l’animal, c’est un style de vie, c’est une vision du monde. Aujourd’hui je monte moins souvent, mais je suis toujours fasciné par les chevaux.

A propos de Jack Spark

– D’où t’es venue l’idée de ce roman ?
 De ma propre expérience d’adolescent insomniaque. À l’époque, j’ai consulté de nombreux spécialistes, passé des nuits entières en clinique du sommeil avec plein d’électrodes sur la tête, essayé toutes sortes de remèdes plus ou moins expérimentaux… il fallait bien que tout cela se traduise par un roman ! Je me suis aussi inspiré de la région du Colorado, où j’ai vécu : un pays fantastique, où tout semble plus grand que nature.
– Te sens tu proche de Jack ? De quelle manière ? Et des autres personnages ?
 Je me sens proche de Jack à travers son expérience de l’insomnie, sa lutte pour trouver le sommeil. Mais je me sens aussi proche de chacun des pensionnaires de Redrock. Je crois que c’est ce qui parle aux lecteurs : on s’est tous un jour senti rejetés à cause de nos différences, alors que ce sont nos richesses en fin de compte.

A propos d’Animale

 
– Pourquoi avoir choisi de réécrire Boucle d’Or plutôt qu’un autre conte ?
 Ce n’est pas vraiment un choix, plus une évidence d’écriture. L’inspiration est venue d’un rêve centré sur une chaumière perdue au cœur d’une forêt profonde. Je m’en approchais, je m’en approchais… et je me suis réveillé au dernier moment, juste avant de pousser la porte. J’ai tout de suite pensé au conte de Boucle d’Or, je l’ai relu, et je me suis rendu compte qu’il n’avait pas de fin. La jeune fille saute par la fenêtre et disparaît purement et simplement. J’y ai vu une mission : retrouver la trace de Boucle d’Or !
– A l’instar de Jack Spark tu reprends l’univers du merveilleux dans Animale, quel est ton rapport avec les contes de fées ?
 Les contes m’ont toujours fasciné, parce qu’ils semblent très simples en surface, mais recèle des profondeurs de sens infinies. Je crois que c’est pour cela qu’ils ont traversé les époques, jusqu’à nos jours. Un peu comme les figures des cartes de tarot, qui n’ont pas changé depuis des siècles. Ce sont des images, des histoires, qui résonnent avec quelque chose de très enfoui en nous.

En général

– Je remarque que tes romans sont beaucoup documentés, autant au niveau scientifique qu’historique, est ce que tu fais beaucoup de recherches avant de commencer à écrire ou est ce que tout vient au fur et à mesure ?
 Tout dépend du sujet. Le cœur de l’histoire part toujours d’un besoin de raconter qui existe préalablement à toute recherche. Celles-ci viennent dans un second temps, comme des ruisseaux qui s’ajoutent à une rivière pour former un torrent. Les recherches font partie du processus créatif, surtout parce qu’elles ajoutent des contraintes – et les contraintes, j’en suis convaincu, sont le meilleur engrais de la créativité.
– J’ai vu également que tu avais énormément voyagé, as tu une destination qui t’a inspirée particulièrement ou que tu as préférée ?
 J’ai vécu sur trois continents et voyagé sur six – il me reste encore à fouler le sol de l’Antarctique J
Chacun des lieux par où je suis passé a laissé une trace en moi. Ces traces ressurgissent dans l’écriture, bien sûr. On écrit avec ses expériences – celles que l’on a vécues dans la vraie vie, et celles que l’on a imaginées en lisant des livres. Si je devais citer trois lieux particulièrement inspirants : les montagnes Rocheuses dans le Colorado, les îles d’Aran au large de l’Irlande, les étendues de dunes infinies bordant la mer du Nord au Danemark.
– Après avoir revisité les contes, penses tu écrire autre chose de plus ancré dans le réel ? Revisiter l’histoire par exemple ?
 Je crois qu’ANIMALE a déjà un peu ce double statut, conte revisité et roman historique. Plus que le merveilleux pur, c’est le fantastique qui m’attire et m’interpelle : l’articulation du réel et de l’imaginaire, la frontière fluctuante entre l’un et l’autre. L’Histoire avec un grand H est un formidable champ d’exploration pour un écrivain qui raconte des histoires avec un petit h : c’est comme un gigantesque grenier rempli de curiosités, de coins d’ombres et de présences…
– Que dirais tu à ceux qui n’ont encore lu aucun de tes romans pour leur donner envie de se lancer ?
 Je leur dirais de participer au concours que tu organises 😉
Et aussi d’ouvrir mes livres à la nuit tombée. Ils ont été écrits à la lumière de la lune, et je crois que c’est à la lumière de la lune qu’ils déploient tous leurs sortilèges…

Enfin…

– As tu des conseils pour les écrivains en herbe ?
 Deux règles d’or que l’on répète souvent, mais qui sont tellement vraies. Tout d’abord, lire – le plus possible, de tous les genres, tout comme un gourmet doit goûter tous les mets pour former son palais. Ensuite, écrire. Chaque jour, sans exception, même si l’on pense que l’on a plein d’autres choses à faire. L’écriture ne doit jamais être remise au lendemain, en tout cas quand on veut écrire un roman. La poésie peut se situer dans la fulgurance, mais l’art du romancier réside dans la persévérance.
– Dans quels salons littéraires aurons nous la chance de te croiser lors des prochains mois ?
 Mon calendrier n’est pas encore entièrement calé, mais il y a un rendez-vous que je peux donner dès maintenant aux lecteurs : les Imaginales d’Epinal. Un festival pour les amoureux de toutes les littératures de l’imaginaire, que je n’ai jamais manqué depuis la parution de mon premier roman. J’y serai l’année prochaine encore, du 22 au 25 mai !
– Un mot, une chanson ou un conseil (peut être les trois) de la fin ?
 Un mot : songe
Une chanson : Aux marches du palais, bien sûr 😉
Un conseil : quand ça ne va pas, ouvrez un livre !

Concours

Les lots 

– Un exemplaire de Animale, La malédiction de Boucle d’Or
– Deux exemplaires du Cas Jack Spark, Tome 1

Le règlement du concours

– Le concours est ouvert du 5/11/13 au 25/11/13 à minuit
– Le tirage au sort sera effectué avec le logiciel the Hat
Les résultats seront publiés le 26 novembre et je contacterai également le gagnant par mail pour le prévenir
– Le concours est ouvert à la France métropolitaine et la Belgique
Le lot sera envoyé directement par Gallimard qui ne pourra pas être tenu pour responsable en cas de perte du colis par la Poste.

Pour participer

Il suffit de m’envoyer un mail à l’adresse lespetitsmotsdesaefiel@gmail.com avec comme objet “Concours Animale”
Dans ce mail vous mettrez : 
Le mot de passe que vous devez découvrir derrière une carte du Tarot divinatoire de Mme Lune. Pour cela, rendez vous sur le site de Victor Dixen. La carte est perdue dans un coin du site, je vous laisse le soin de la trouver. En cliquant dessus, puis en l’effleurant avec votre curseur, un mot de passe vous sera donné. Sans ce mot de passe les participations ne seront pas valides.
– Vous devez également me dire si vous participez pour l’un des deux romans ou pour les deux. (Attention dans tous les cas vous ne pourrez pas gagner les deux, ces lots sont pour trois personnes différentes).
– N’oubliez pas que je suis un être humain avec un petit coeur fragile, j’attends donc de vous un minimum de politesse dans ces mails. Ceux que je jugerai impoli ne seront pas pris en compte.
– Je n’attends pas de vous vos noms et adresses, je reviendrais vous les demander en temps voulu.
A découvrir également : 
– La page Facebook de Victor Dixen 
– La page Facebook du blog
Je vous souhaite bonne chance à tous et je tiens à remercier encore une fois Victor Dixen pour sa gentillesse et son accessibilité, ainsi que les éditions Gallimard Jeunesse pour leur générosité ! 
 

Les résultats 

resultat_VictorDixen-469x500 Interview de Victor Dixen & Concours pour Animale et Jack Spark #Résultats
 
Félicitations aux gagnants. 
Que les perdants ne soient pas trop triste, la semaine prochaine le Père Noël débarque avec une hotte de cadeaux.
En attendant je vous fais un bisou à tous !
©Article écrit par , le

29
Poster un Commentaire

avatar
27 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Herbe FolleEclipso.BlueSaefielApasdeveloursAudrey14 Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Herbe Folle

Félicitations aux gagnantes 🙂 Très sympa cet interview !

Awalie Planavie

Merciiiiiiiiiiiiiii !!! ^^
Je suis hyper contente (et encore, c'est faible ! 😛 ).

Eclipso.Blue

Merci pour ce superbe cadeaux et bravo au autre gagnant =)!! Bonne journee
Elsa

Cranberries

Bon, dommage j'ai pas gagné, mais néanmoins félicitations au gagnants 🙂

WolfsRain

Félicitations aux gagnants ! ^^