Rendez-vous littéraire
NaNoWriMo, Le bilan d’une réussite !
NaNoWriMo, Le bilan d’une réussite ! 4 décembre 2017

NaNo-2017-Winner-Facebook-Cover-e1512323600244 NaNoWriMo, Le bilan d'une réussite !

Qui l’eut cru Lustucru ?

J’ai réussi, j’ai écrit 50 000 mots en un mois. Malgré les problèmes en tous genres dans ma vie perso, j’ai quand même trouvé le temps d’accoucher dans la souffrance (et la fatigue) de ces fichus mots. Autant dire que ce n’est pas un challenge que je vais faire tous les jours, mais le fait d’avoir réussi est quand même quelque chose d’incroyablement gratifiant. En plus de ça, j’ai terminé avec un jour d’avance !

Capture-d’écran-2017-12-03-à-19.02.56-e1512324218375 NaNoWriMo, Le bilan d'une réussite !

Bon alors ok, le site du Nanowrimo ne m’a pas donné mon petit badge de la réussite (je m’y suis prise trop tard pour la validation), mais je m’auto congratule quand même pour cet exploit digne d’un super héros de l’écriture. Il faut quand même noter qu’à côté de ça je travaille et que ça n’a donc pas été facile tous les jours. On peut d’ailleurs remarquer sur mon graphique que j’ai pris du retard dès le milieu du challenge et je n’ai réussi à le combler que sur le dernier week-end en donnant absolument tout ce que j’avais pour réussir.

Ce que je retiens de cette expérience

LA SOUFFRANCE. Bon c’est peut-être un bien grand mot, mais parfois je dois dire que certains soirs j’étais vraiment épuisée et pas toujours certaine de pouvoir écrire quelque chose d’intéressant. Le Nano demande vraiment une certaine vitesse d’écriture qui m’a aussi obligée à planifier certaines scènes en avance (pendant mes pauses de midi je réfléchissais déjà à la construction des prochains chapitres). Je pense que se lancer dans ce challenge demande un véritable investissement de temps et de planification. Je suis partie un peu en mode “Yolo” et au final j’ai dû quand même réfléchir mon plan en avance, d’autant plus que j’ai rapidement dépassé les scènes avec lesquelles j’étais à l’aise pour me retrouver dans le néant du manque de préparation.

Lorsque j’ai enfin atteint les 50 000 mots, quelque chose s’est brutalement débloqué en moi et je me suis aussi rendue compte de la pression que je me mettais pour atteindre cet objectif. Sans compter la fatigue que j’avais accumulé et les nombreuses heures de sommeil que j’ai dû rattraper…

Je reste toutefois positive, ça m’a fait un grand bien de me remettre dans mon histoire et surtout de tenir un rythme d’écriture un peu moins erratique que d’habitude. Je vais tenter de continuer à écrire un peu toutes les semaines, sans pour autant que ce soit tous les jours, simplement pour garder mon imagination active et prête à réagir en cas d’idée lumineuse.

Et mon histoire, ça en est où ?

Grâce au Nano j’ai donc pu avancer d’un tiers dans mon histoire. On m’a beaucoup demandé si ça m’avait permis de terminer mon roman… La réponse est donc : “MDR non pas du tout”. Behind Heroes est une histoire qui va probablement atteindre tranquillement les 150 000 mots avec le temps. J’ai une petite deadline dans ma tête, c’est un peu fou, mais je compte le terminer / corriger pour les Imaginales et le présenter aux speed dating éditeurs des Imaginales. En mai prochain donc. On y croit, je ne dois donc pas totalement me relâcher si je veux réussir ! Mon rêve n’est peut-être qu’à portée de main, et je ne vais pas le laisser tomber 😉

©Article écrit par , le

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "NaNoWriMo, Le bilan d’une réussite !"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
wpDiscuz